7521 signatures pour une démocratie rajeunie !

Il en fallait 6’000 en 6 mois, et la récolte a dépassé les espérances du comité: plus de 7’500 citoyennes et citoyens ont soutenu l’initiative constitutionnelle cantonale « pour le droit de vote à 16 ans sur demande » ! Loin des craintes exprimées lors des débats au Grand Conseil, la population s’est montrée ouverte envers notre jeunesse et à l’idée de rajeunir et dynamiser notre démocratie. Le dépôt de l’initiative a eu lieu ce matin par le comité d’initiative, au château de Neuchâtel.

« Le côté novateur du projet a permis de convaincre nombre de citoyens lors des récoltes de ces 6 derniers mois » a souligné Antoine de Montmollin, vice-président du Parti socialiste neuchâtelois. « En ces temps où le climat politique neuchâtelois est très tendu, la population a envie d’espoir et de jeunesse. Et c’est ce que propose notre initiative !».

Elément singulier pour cette initiative, l’ajout du « sur demande », qui instaure la condition d’une demande du jeune entre 16 et 18 ans pour avoir le droit de vote, a souvent convaincu les plus réticents. « Selon une étude d’Avenir Suisse, si rien ne change, dans 10 ans, la majorité des participants aux scrutins seront des retraités. Nous avons senti que pour convaincre de la nécessité d’un rajeunissement de la démocratie, il fallait répondre aux craintes d’une instrumentalisation de ces nouveaux votants » a souligné Mireille Tissot-Daguette, secrétaire des Vert’libéraux neuchâtelois. « Une démarche personnelle du jeune marquera son engagement à assumer ses responsabilités et démontrera sa  motivation pour la chose publique ». Cette idée, reprise de la session des jeunes cantonale de 2014, sera un argument de poids durant la campagne.

La récolte a permis d’aller à la rencontre de toutes les catégories de la population, comme l’a exprimé Sera Pantillon, vice-présidente des Jeunes Verts neuchâtelois. « Avec plus de 5,5% des votants qui ont signé l’initiative, nous avons eu l’occasion de rencontrer aussi bien des personnes âgés souhaitant que les jeunes puissent voter pour décider de leur avenir, que des jeunes entre 16 et 18 ans impatients de pouvoir voter et déçus de ne pas pouvoir signer l’initiative ! ».

Romain Dubois, président des Jeunes Socialistes, a rappelé les arguments pour cet élargissement de la démocratie : « Le droit de vote à 16 ans permettra d’encourager les jeunes à intensifier leur engagement dans la société, de susciter leur intérêt pour la chose publique et surtout leur donnera la possibilité de donner leur avis sur les sujets de proximité qui les touchent directement. L’âge de 16 ans marque aujourd’hui déjà des responsabilités accrues : c’est à partir de ce moment que l’on est tenu de payer des impôts, que l’on doit choisir une voie professionnelle à la sortie de l’école obligatoire ou encore que l’on acquiert la majorité sexuelle. Il est dès lors légitime que ces responsabilités puissent aller de pair avec de nouveaux droits.  ».

7’500 signatures déposées, c’est un quart de signatures de plus que nécessaire : un signe encourageant ! Le comité d’initiative se réjouit d’ores et déjà de la campagne qui s’annonce et des débats qui lui permettront une nouvelle fois de convaincre la population neuchâteloise que notre démocratie doit être rajeunie et que la jeunesse vaut la peine qu’on se batte pour elle et qu’on lui donne une voix.

Communiqué de la Chancellerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *