Version courte

Encourager les jeunes

Les jeunes sont nombreux à s’engager à tous les niveaux pour la collectivité, dans des associations, clubs, partis politiques, églises ou encore parlements des jeunes, montrant ainsi leur envie de donner leur avis. Ce sont des engagements que nous devons reconnaître et soutenir ! Encourageons les jeunes actifs, donnons-leur une voix !

Relancer la participation

En octroyant le droit de vote aux jeunes dès 16 ans, un signe d’encouragement leur sera envoyé pour qu’ils s’intéressent au monde qui les entoure à travers la politique. Habituer les jeunes dès la fin de la scolarité obligatoire à voter, c’est développer un sens démocratique et civique.

Des jeunes matures

De nombreuses études confirment que la plupart des jeunes, même avant 16 ans, ont la maturité nécessaire pour voter.  Mais c’est surtout en votant qu’ils deviennent petit à petit des citoyens éclairés et responsables. Dès lors, que la limite soit fixée à 16 ou 18 ans, le processus de politisation est similaire.

Un nouvel élan

Neuchâtel a été précurseur pour le droit de vote des femmes et des étrangers : continuons dans cette voie progressiste ! Dans un monde politique souvent critiqué pour son immobilisme, un nouvel élan jeune et dynamique changera cette image !

Sur demande, pourquoi ?

Pour que l’octroi du droit de vote à 16 ans constitue un véritable acte citoyen, les jeunes motivé-es devront demander personnellement leur inscription au registre électoral de leur commune de domicile. Résultat d’une décision individuelle réfléchie, cette démarche constituera la preuve d’une motivation forte pour l’exercice des droits civiques et d’un engagement à assumer les responsabilités qui en découlent : la voix exprimée comptera vraiment!